top of page

Pourquoi j'ai décidé de proposer de la formation en maroquinerie artisanale et de luxe


Lorsque j'ai quitté la Maison Hermès, la question s'est posée à moi de savoir ce que j'allais faire de ma vie. J'ai d'abord songé à rester salariée, mais me suis rapidement rendue compte que ce n'était pas la vie que je souhaitais. Après avoir travaillé dans différents types d'organisation, je me suis aperçue que j'étais à chaque fois frustrée par le manque de considération envers les salariés. Du manque de sens dans le travail. L'impression d'être un robot, un numéro. J'ai intégrée la Maison Hermès avec des étoiles dans les yeux, pour l'image que l'on connait tous. Par certains aspects cette expérience à complètement répondue à l'imaginaire que je m'en était fait : Des techniques anciennes, la finesse du travail, chaque artisan produit son sac, une fabuleuse école du cuir, etc...



Mais j'ai rapidement compris que le rythme de production était ce qui comptait le plus : le temps, le temps, le temps. Avec cette désillusion est revenu le sentiment de perte de sens, de déshumanisation.

Alors lorsque je suis partie de la Maison, j'ai eu envie de continuer à porter ce qui est important pour moi, et m'avait attiré vers ce métier au départ. Créer de beaux objets haut de gamme, utiliser des cuirs de qualité, participer à la transmissions des savoir-faire anciens.



Pourquoi spécifiquement la maroquinerie traditionnelle et de luxe et pas une formation au CAP ?



Car le milieu de la maroquinerie regorge d'offre de formations au CAP. Par contre il y a peu, d'offre de formation en maroquinerie traditionnelle pour les professionnels, dont certaines des techniques sont différentes.

Dans beaucoup de corps de métier il est possible de s'orienter vers des professionnels afin de monter en compétence, et l'artisanat ne le propose pas tellement.

Avant cela ne posait pas de problème car l'une des valeurs fondamentale de l'artisanat c'est la transmission.


On avait un maître artisan qui nous apprenait le métier jusqu'à ce qu'il arrête de travailler et transmette atelier et outils. Et lui-même avait apprit d'un maître artisan, et ainsi de suite.



Le fait que cette chaîne de transmission des savoirs et techniques ce soit rompue est une des sources de la perte conséquente de ces savoir-faire.

C'est la perte d'une part d'un art de vivre, d'un patrimoine et d'une part de culture française. Peu de pays dans le monde sont autant reconnue que la France pour la qualité des savoir-faire. Il y a une raison, et pourtant ces métiers sont dévalorisés et discrédités (cette thématique particulière sera l'objet d'un autre article).


Donc pour résumer : Je propose de la formation aux professionnels de la maroquinerie pour participer à la valorisation et préservation de ces savoir-faire. Pour permettre aux professionnels curieux de connaitre d'autres techniques que celles enseignées au CAP, de monter en compétence, et donc de faire monter en gamme leur marque de maroquinerie.


Mes formations sont en présentiels partout en France


Oui. Car l'objectif est de proposer des formation sur-mesure adaptées au besoin de l'artisan. Avec un plan de formation préparé en amont qui réponds aux problématiques du maroquinier. Et comme les savoir-faire se transmettent jamais mieux que dans un atelier, je souhaite proposer une offre de formation inédite, qui a lieu directement dans votre atelier. Il n'y a selon moi, rien de plus frustrant que d'apprendre une technique et ne pas être à l'aise pour la reproduire une fois chez soit car les repères ne sont pas les mêmes, les outils sont différents, etc...


Si vous êtes intéressé par les formations et souhaitez en savoir plus, je propose toujours un premier appel de 45 minutes afin de se présenter mutuellement et comprendre si la formation est adapté à vos besoins. Je vous invite donc à me joindre par email pour prendre contact et discuter de vos projets et problématiques.



Voici la fin de ce premier article.



12 vues0 commentaire

留言


bottom of page